InGeTel s’invite chez vous.
15 mai 2020
Afficher tout

On n’a pas une Planète B.

Chez InGeTel-BET, nous sommes tout à fait convaincus que le numérique peut apporter des vraies solutions écologiques et énergétiques, mais pas s’il est pratiqué n’importe comment.  La consommation énergétique du numérique continue à grimper.  Ses émissions carbone aussi. Et ça, malgré des règlementations thermiques et environnementales que ne cesse pas de se succéder depuis une vingtaine d’années.

Avant de penser aux services qu’apporte le numérique, il faut penser infrastructure.   On ne peut pas délivrer un service si on n’a pas le moyen de l’acheminer à son utilisateur.  C’est juste impossible.  Or, le numérique offre désormais pléthores services ‘écolos’ destinés à réduire notre consommation énergétique, réduire nos émissions, promouvoir la santé, moins consommer, moins gaspiller, etc.  Mais souvent, ces technologies sont déployées n’importe comment, en oubliant la première brique dans leurs chaines de valeur : les infra-réseaux sur lesquelles ils reposent.

Nous sommes très conscients de ce problème, et des enjeux écologiques des infra-réseaux. Nos prescriptions sont guidées par 12 principes d’écoconception :

  1. Nous proposons des solutions techniques basées uniquement sur les standards publics ouverts internationaux pour garantir l’interopérabilité et la rétrocompatibilité des systèmes et services déployés
  2. Nous favorisons les modèles techniques et produits les plus durables et présentant le bilan carbone le plus faible.  La question du carbone est globale, et on ne peut pas la résoudre si on continue de rejeter des tonnes et des tonnes de CO2 dans l’atmosphère.
  3. Nous utilisons les technologies, modèles et produits électroniques les moins énergivores.  La meilleure énergie est celle que l’on n’utilise pas.
  4. Nous privilégions les solutions et produits permettant la convergence d’exploitation et le support de plusieurs usages.   C’est du bon sens écologique et économique.  Pourquoi faire 3 installations là où une suffit ?
  5. Nous utilisons les produits et modèles techniques recourant le moins aux ressources naturelles non-renouvelables.   Pas de planète B…  Cette consommation de ressources naturelles sans fin est une catastrophe écologique, économique et sociale.
  6. Nous préférons les produits présentant le meilleur taux de recyclage.  Si on peut recycler, on évite la consommation des ressources, et par conséquent, on préserve notre planète.
  7. Nous retenons des solutions techniques flexibles, adaptables et évolutives.  Le numérique est un domaine technique en évolution rapide.  Il est probable que nous ne connaissons pas aujourd’hui les services numériques qui seront utilisés dans quelques années.  Il faut que nos infra-réseaux puissent s’adapter et évoluer sans besoin d’être remplacées.
  8. Nous favorisons la réutilisation des infrastructures et produits, lors de l’équipement numérique d’un bâtiment existant.
  9. Nous adaptons le débit délivré par le réseau, son mode de connexion et sa portée, à l’usage.
  10. Nous appliquons  les solutions les plus simples nécessitant le moins de produits.
  11. Nous nous assurons du véritable bénéfice énergétique et/ou RSE d’un service numérique avant de le proposer.
  12. Nous rejetons les technologies, modèles et produits n’offrant pas de fonctions suffisantes de sécurité et de continuité de services.